Il y a des dates que l’on n’oublie pas… Pour Hélène le 07 Juillet 2016 en fait partie, ce jour-là elle découvrit une nouvelle facette de l’amour, l’amour maternel.

Hélène a toujours été très créative.  Elle dessinait déjà à l’âge de 3 ans, et  adolescente, elle rêvait de devenir  styliste, elle fabriquait des cadeaux, et touchait un peu à tout : peinture, aquarelle, arts plastiques, couture, dessin… avec une imagination débordante !

Elle travailla en saisons comme animatrice en centre de loisirs de ses 18 ans à presque 30 ans, et plus précisément dans cette magnifique vallée qu’est  l’Ubaye, dans les Alpes de Haute Provence, entre Gap et Barcelonnette .

Elle devient alors très attachée à la nature, au grand air et comme elle le dit si bien « Mon cœur restera pour toujours attaché à cette vallée ».

En Automne et au Pruntemps, elle revenait travailler à Angers dans la vente avec des petits contrats en CDD, mais également à l’ouverture du Parc Terra Botanica, où sa passion pour les fleurs s’affirme un peu plus…

En septembre 2011, elle décide de rester définitivement à Angers car on lui propose un CDI… et elle rencontre l’amour de sa vie en même temps !

Elle laisse la création de côté, car l’épanouissement de son couple passera en 2014/2015 par la PMA (Procréation Médicalement assistée) et c’est quelques mois après la naissance de sa fille Anaïs en Juillet 2016, qu’elle se lance dans une activité créative qu’elle baptise « Mademoiselle Quenotte » :  des petites pochettes en tissus en forme de dent, permettant à la petite souris de trouver plus facilement la dent de l’enfant sous son oreiller, et d’y glisser une petite pièce ou un petit mot à la place !

( C’est d’ailleurs lors de la première exposition d’Hélène à un baby dressing, qu’on se rencontra pour la première fois ! 🙂 )

Mais sa passion pour le végétal et les fleurs refaisant surface, c’est lorsqu’Anaïs eut assez de cheveux que sa maman eut envie de lui acheter de jolies barrettes… mais la collection s’agrandissant vite, il fallait trouver de quoi les accrocher joliment ! Et c’est à ce moment qu’Hélène créât pour la première fois un porte-barrettes rond en rotin, fait de rubans de dentelles et d’eucalyptus frais cueilli de son jardin…

Elle y ajouta des herbes séchées, puis partagea sa création en photos avec ses amies.

Rapidement, les amies de ses amies ayant elles aussi des petites filles lui passèrent commande, puis elle eut envie de partager ses commandes et de lancer son activité sur un compte Instagram.

Une nouvelle passion était née, sa collection d’herbes et de fleurs séchées s’agrandissait, et petit à petit les porte-barrettes minimalistes se sont transformés en œuvres d’art, et de là sont nés ensuite avec des fanions en lin : des porte-prénoms (pour les chambres d’enfants, les naissances…) des porte-messages (pour les mariages, la fête des mamans, des grand- mères, baptêmes, mariages…), des porte-boucles d’oreilles, et même des porte-alliances d’épousailles, la nouveauté de ce Printemps 2020 !

Aujourd’hui Hélène réalise des créations à la demande et celle-ci peut être 100 % personnalisée grâce à la diversité des tailles, forme du support, mais aussi des rubans de dentelles, chanvre, lin…

Cette belle aventure… c’est peut-être grâce aux supers pouvoirs de l’immortelle (premières fleurs séchées qu’Hélène ajouta à ses créations) et à ses vertus bienveillantes et colorées, qui lui ont porté chance !…

Succombez à l’une des créations ou demandez-en une sur mesure !

Moi j’ai déjà craqué 4 fois, même 5 fois car j’ai aussi acheté la petite quenotte (ci dessus) lors de notre première rencontre.

Les 3 porte-barrettes pour des cadeaux d’anniversaire et le simple, c’est le mien, il fait partie de ma déco de bureau !

Vous pouvez la contacter par message privé sur sa messagerie Instagram

One thought on “Sept Juillet

  • Maman7 avril 2020 at 19 h 41 min

    Mais oui elle est tout simplement géniale ma fille.
    Bonne continuation et de gros bisous confinés.
    Maman

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *